[Tanneries-annonces] Espace autogéré des Tanneries - programme avril 2012

Prochaines activités aux Tanneries / Upcoming activities in Les Tanneries -- tanneries-annonces at lists.squat.net
Lun 9 Avr 22:29:26 CEST 2012


	ESPACE AUTOGERE DES TANNERIES

                ---------

      PROGRAMME D'ACTIVITES - AVRIL 2012

                ---------


- recto :
  http://tanneries.squat.net/documents/tanneries-prog-avril2012-recto.pdf
- verso :
  http://tanneries.squat.net/documents/tanneries-prog-avril2012-verso.pdf
- feuillet du milieu :
  http://tanneries.squat.net/documents/tanneries-prog-avril2012-middle.pdf

EDITO
-----

À l'appel de l'amicale Dijon-NDDL, pas mal d'ami·e·s des Tanneries sont
parti·e·s à Nantes, le 24 mars dernier, manifester contre le projet de
construction d'un aéroport à Notre Dame Des Landes, et contre la
destruction des fermes, habitats et bocages alentours que cela implique.
Après cette démonstration de force créative et déterminée, où nous avons
rejoint près de 10000 personnes et 250 tracteurs à l'assaut de la
métropole, quelle ne fut pas notre surprise en constatant que la Mairie
de Dijon avait envoyé une pelleteuse sur des terres maraîchères du
quartier pour les éventrer de part en part et les transformer en champs
de trous béants. 

C'est cependant sans étonnement — puisqu'on les retrouve partout où ça
bétonne sans vergogne — que nous avons découvert que la pelleteuse était
missionnée par une filiale de "Vinci", le méga-conglomérat maître
d'œuvre du projet d'aéroport nantais. Nous nous sommes donc joints,
quelques jours plus tard, à la manifestation de soutien au Potager
Collectif des Lentillères, qui a fini par un labourage-replantage
collectif des pelouses du futur tramway, avec le mot d'ordre suivant :
"s'ils détruisent les potagers, on cultive le tram !". Un certain clin
d'œil à Nantes, quand quelques jours plus tôt, la manifestation avait
entraîné un dépavage collectif d'une artère de la ville pour y
transplanter des arbres !

En ce mois d'avril, nous sommes également heureux·ses d'accueillir
d'autres dynamiques dijonnaises, parmis lesquelles celle qui a manifesté
et agi sur les réseaux et dans les rues de la ville, ces derniers mois,
contre le traité ACTA. C'est que nous ne pouvons que nous sentir
proches, à l'évidence, de celles et ceux qui se battent pour l'autonomie
de nos outils d'échanges et d'information, contre les censures étatiques
et autres tentatives de mettre l'Internet au pas.

Rappelons aussi que malgré les délais obtenus au tribunal par la
centaine de demandeurs d'asile occupant le squat des greffes, la
Préfecture a fait appel pour les en expulser au plus vite. Nous avons
fait front commun, avec la trentaine d'assos impliquées dans cette
lutte, contre les propos stigmatisants et racistes du préfet, et contre
les manœuvres de légitimation de la répression à venir. Quel que soit le
rendu du procès le 17 avril, nous relaierons les appels à se rassembler
massivement devant le squat en cas d'expulsion, et le soir même devant
la Préfecture.

Enfin, un clin d'œil solidaire — en images et en mots — à la "Critical
Mass" qui, le 30 mars dernier, s'est faite encercler, menacer et cogner
par la flicaille. Contre l'omnipotence de la bagnole, il nous plait que
d'aucuns aient encore le goût de perturber le vrombissement assuré des
autos de quelques coups de pédales vifs et collectifs, histoire
d'inverser la tendance — au moins le temps d'un instant — quand on sait
que le reste de l'année, c'est devant les quatre roues que tout le monde
doit s'incliner ! Ne lâchez rien, continuez !

Sur ce, à bientôt, sur les terrains bitumés ou terreux où la politique
se met en jeu, plutôt que dans les urnes où elle se délègue et nous
assoupit !


MERCREDI 4 AVRIL
----------------

18H    Café-lecture : « Du bon usage de la piraterie »
       De Florent Latrive, 2004, Exils Éditeurs.

En  quelques heures de lecture vivante et éclairée, se dessine le
paysage  d’un combat majeur du 21ème siècle : celui de la privatisation
intégrale  de la connaissance auquel s’oppose la construction d’un
domaine public  élargi, visant au partage et à la coopération de la
culture et de  l’invention. C’est un livre court et précis, où sont mis
à rude épreuve les tenants des DRM, ces contrats automatiques limitant
les possibilité d’écoute ou d’usage des fichiers numériques ; les
partisans de la manière forte qui consiste à traiter tout·e un·e
chacun·e de "pirate de salon" et à convier au tribunal des gamin·e·s  de
12 ans ; les avocats de la politique inhumaine des trusts
pharmaceutiques ; ou les stratégies des semenciers contre les
"ressources communes"… Un livre, enfin, qui met en avant les outils et
communautés pirates.

21H    Ciné : « Copier n'est pas voler »
       Documentaire, France, 2011, 61mn.

"La production de biens culturels était basée sur le principe de rareté.
A l'heure du numérique, avec la facilité de duplication, se dessine une
autre façon d'appréhender la culture.  Arc-boutées sur un modèle
inadapté, les industries du divertissement tentent de stigmatiser les
usages nouveaux. Autrefois réservés aux revendeurs indélicats, les mots
"voleur", "pirate", "contrefacteur"… servent maintenant à désigner leur
propre public."

Ce documentaire, réalisé par l'association COAGUL, présente deux
expériences de création libre, financées par les Internautes :
l'expérience de Nina Paley, dessinatrice et animatrice, et celle de la
fondation Blender. Il s'applique à démontrer, à travers le témoignage de
Lawrence Lessig (professeur de droit), que le fait de partager, diffuser
et modifier apporteront plus de bénéfices à tou·te·s que de voter des
lois, prononcer des peines de prison ou couper l'accès à Internet.



JEUDI 5 AVRIL
-------------

21H    Concert "Heavy Moustaches" (5 euros)

Justice Yeldham (Chanteur sur verre, Australie)
Bruital Orgasm (Bruissements, Belgique)
Vomir (Mur de bruit, Plasticland)
Merci la nuit (Punk New Wave, Saint-Étienne)
Julien Millot (Troubadour limite, Dijon)


SAMEDI 7 AVRIL
--------------

21H    Concert Maloka (5 euros)

Hard Skin (oi legend from London dans la lignée des Cockney Reject et
Sham 69 !)
No Choice (Political punk 80's, Pays de galles, encore un groupe issu de
la vague anarcho punk Anglaise au coté de Crass)
Ulrikes Dream (@narcho punk, Belgique,chants mixtes, des passages mélo
et d'autres plus violents)
H.V.B. (Street Punk, Bressuire, on se souviendra de Brigada Flores
Magon)


MERCREDI 11 AVRIL
-----------------

18H     Café-lecture : « Antimanuel d'éducation sexuelle »
        De Marcela Iacub et Patrice Maniglier, 2005, Editions Bréal.

Marcela Iacub propose d'interroger la façon dont une société institue
les valeurs qui la traversent, autour de cas contemporains : la
prostitution, la contamination par le VIH, la responsabilité parentale.
Avec, en trame de fond, cette question : la libération sexuelle a libéré
le sexe, mais pouvons-nous nous liberer du sexe ?

21H     Ciné : « Valse avec Bachir »
        Animation, Documentaire de Ari Folman, 2008, 87 min

"Qu'ai-je fait à Beyrouth, en 1982, pendant le massacre des réfugiés
palestiniens de Sabra et Chatila par les chrétiens phalangistes ?" se
tourmente Ari Folman, mobilisé par l'armée israélienne lors de la
première guerre du Liban. Son investigation prend la forme d'un
époustouflant "documentaire d'animation ", onirique et psychanalytique,
où le choix du dessin se révèle fulgurant pour refléter la navigation du
récit entre présent et passé, entre cauchemars, fantasmes et vérités.
Car non seulement les souvenirs d'Ari lui font défaut, mais les anciens
soldats qu'il retrouve paraissent eux-mêmes flotter dans les eaux
troubles de leur mémoire et d'images qu'ils ont (re)construites à
postériori. Autour du trou noir des tueries de Beyrouth et sur fond de
culpabilité entêtante, resurgissent les années 80 d'une jeunesse banale,
rétrospectivement
bouleversante.


VENDREDI 13 AVRIL
-----------------

21H    Concert Maloka (5 euros)

Necroreiser (Métal punk, UK, gros sons et musique rapide)
Street Of Rage (Street Punk, Nancy, un des nouveaux groupes de la scène
redskin hexagonale)
Cervelli  Stanki (Street punk et rock and roll Italien)
LOB Killed Me (Punk rock and roll de Paris) 


Même jour, même heure, mais autre orga (Falaf'Hell), autre lieu (bar le
Deep Inside, 16 Rue Victor Dumay, Dijon centre) et autre progra :

21H    Concert pop rock/sur

Angil & the Hiddentracks de passage à Dijon,  en version étoffée avec
plein de musiciens et d’instruments. Pour  entendre ce que c’est, faut
aller voir par là : http://www.angil.org/

Puis pour accompagner ce moment pop rock, le premier concert d’un groupe
de surf dijonnais, The Chemist and the Acevitist.

Sur l’affiche c’est écrit 4 euros l’entrée, mais l’important c’est de
venir, donc viens même si t’as pas de thunes


SAMEDI 14 AVRIL
---------------

Discutions et projections, en présence des auteur·e·s de « À claire
voie, manuel de savoir être fou en société »

14h30  Folie dans la ruche, atelier ludique
       Nos définitions de la folie sont elles compatibles ?

À 2, à 4, à 8, quels mots communs pour en parler ?

16h30  Petits groupes de discussions, plein de thèmes possibles, venez
avec vos envies !

En vrac, des idées : les alternatives à la  psychiatrie, lieux de vie,
réseaux de soutien constitués : pourquoi, comment, pour qui ? Comment
soutenir individuellement et collectivement quelqu’un qui ne va pas bien
? Comment se réapproprier nos crises, a quoi servent elles ?
Les « soignant·e·s » (psychiatre, psychothérapeute…) peuvent-illes nous
être utiles ? Les médicaments : vivre avec, s’en passer, pourquoi,
comment ?

18h30   Temps de retours des différents groupes

19h30   Repas sur le principe de l'auberge espagnole. On fait quelques
tartes ici, pensez a amenez des petits grignotis, des trucs qui font
plaisir…

21h   Projection « Histoires autour de la folie »
      Documentaire de Paule Muxel et Bertrand Solliers. 1993, 107 min.

Depuis la 2ème guerre mondiale, les traitements psychiatriques ont
beaucoup évolué : à l'enfermement hérité du 19ème siècle s'est
substituée la volonté de réinsertion, tandis que le regard médical et
social sur la folie évoluait. Ville-Evrard, en région parisienne, est un
hôpital de santé modèle, tel qu'on les concevait voici plus d'un siècle.
Les réalisateurs donnent la parole à certains de ceux qui y ont vécu ou
travaillé, retraçant ainsi la genèse de l'histoire psychiatrique
occidentale. "Histoires autour de la folie" est un film terrifiant dans
ce qu'il rappelle des pratiques — pas si anciennes — exclusivement
coercitives et carcérales, et simultanément un film émouvant, de par sa
faculté a pénétrer l'intime sans jamais violer les secrets des gens, ni
brusquer leurs désir de silence.


MERCREDI 18 AVRIL
-----------------

18H    Discussion en présence de personnes du réseau "No Border"

Alors que s’élance au départ de Lille un infotour francophone et plus à
travers l’hexagone, la Suisse, la Belgique voire plus, les No Border
font escale à Dijon pour nous informer des luttes sur la frontière de
Calais, sur les prochains camps d'action à Stockholm (Suède), puis à
Düsseldorf et Cologne (Allemagne), et sur la construction de l'Europe
forteresse, notamment via son agence de militarisation des frontières
contre les migrant·e·s.

« No Border », c'est un réseau européen de personnes et de collectifs
qui bataillent pour la liberté de circulation et d'installation. Il se
mobilise plus particulièrement en Europe contre les politiques de
contrôle de l’immigration, la militarisation croissante et
l'externalisation hors Europe de la mise en place de ces politiques via
l'agence européenne Frontex et les entreprises qui en profitent.

SAMEDI 21 AVRIL
---------------

Boum toute la nuit en soutien à "Black Ginette" (projet d'échanges de
savoirs, de chantiers et de voyages dans des voiliers) ainsi qu'à la
Caisse de Solidarité dijonnaise (outil collectif destiné à ne pas se
retrouver seul·e·s et démuni·e·s face à la justice et à la police).


MARDI 24 AVRIL
--------------

21H    Concert Maloka (prix libre)

Larçin (Oi punk venu de Lille, du classique plutot bien foutu et
politisé ce qu'il faut!)
Le Seul Elément (perfo dans un cube , Il est seul avec ses machines, une
musique noire, entre doom, ambiant et métal !)


MERCREDI 25 AVRIL
-----------------

19H    Assemblée des Tanneries

21H    Cinéqueer 4 : « Frida »
       Film de Julie Taymor, 2003.

Au Mexique, on ne l'appelait que par son prénom. Elle portait des
vêtements chatoyants, de longues jupes d'indiennes, riait et parlait
avec force, n’hésitant pas à employer un langage des plus crus. À 18
ans, elle subit un terrible accident qui la laissa brisée. À compter de
ce jour et jusqu'à sa disparition en 1953, la souffrance et la mort
furent ses fidèles compagnes. Épouse du célèbre muraliste Diego Riviera,
volage et fantasque, amie de Trotsky, André Breton et Paulette Goddard,
elle fut peintre à part entière. Sa peinture, dans laquelle elle
sublimait son mal et son chagrin, tempérée par l'humour et une
imagination débordante, met en scène le sujet principal de son œuvre :
elle même.

Admirée par Picasso, Kandinsky ou Miro, elle séduisit les surréalistes
qui l’accueillirent dans leurs rangs. Ce film retrace la vie mouvementée
de Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine du XXième siècle qui se
distingua par son œuvre surréaliste, son engagement politique en faveur
du communisme et sa bisexualité. Il se concentre également sur les
relations tumultueuses de Frida avec son mari, et sur sa liaison secrète
et controversée avec Léon Trotsky.


VENDREDI 27 AVRIL
-----------------

21H    Concert Maloka (5 euros)
       En soutien à l'Anarchist Black Cross (réseau de solidarité avec
les prisonnier·e·s politiques)

Kalashnikov (Romantique Punk, Italie, chants mixtes, musique mélo...)
René Binamé (Alterno Punk Chanson, belgique, on ne les présente plus!)
Demokrathia (HxC Punk, Algérie, simple et efficace)



----- End forwarded message -----


More information about the Tanneries-annonces mailing list