[Tanneries-annonces] programme novembre 2011

Prochaines activités aux Tanneries / Upcoming activities in Les Tanneries -- tanneries-annonces at lists.squat.net
Sam 12 Nov 00:00:17 CET 2011


                    Espace autogéré des Tanneries
                -------------------------------------
                Programme d'activités - novembre 2011


Version maquettée, pour lecture ou impression :
  http://tanneries.squat.net/doc/tanneries-bibli-nov2011-recto.pdf
  http://tanneries.squat.net/doc/tanneries-bibli-nov2011-verso.pdf


			        ÉDITO
			       -------

Fin octobre 2011, une quinzaine de réfugiés Somaliens viennent nous
voir. Ils sont demandeurs d'asile et à la rue, squattent depuis quelques
semaines le kiosque de la place wilson, les parkings, s'entraident pour
les démarches administratives et la survie au quotidien, trouvent des
repas à la mosquée ou à la "passerelle" et cherchent des abris moins
précaires pour l'hiver. Ils seraient plus de 600, à Dijon, à avoir fui
les famines et les guerres qui font rage dans la corne de l'Afrique ou à
avoir "bénéficié" du refus de kadhafi de continuer à faire
garde-frontière pour les européens qui le bombardaient. Le lendemain, un
travailleur social nous amène un ado du congo-brazzaville spolié de ses
terres après avoir perdu ses parents. Il s'est fait jeter du foyer de
mineurs où sont encore ses deux petites soeurs : les autorités ordonnent
de nouveau des tests osseux pour prouver que les concerné-e-s ont + de
18 ans et pouvoir faire du vide. Depuis les Tanneries et avec les
réseaux d'ami-e-s, on essaie, comme d'autres, de trouver des gestes de
solidarité sans tomber dans la charité, des matelas, des plans
débrouille et des toits qui défient la loi. On se découvre et on teste
ce qu'on peut faire ensemble au-delà de tout ce qui diffère dans nos
positions et nos vies. De leur coté, des associations de soutien et de
suivi juridique s'insurgent du refus de la préfecture et de la Mairie de
débloquer plus de places d'hébergement, et ce alors même que les
demandes d'asile sont en cours. La france, "terre d'accueil", quand
l'accueil est rentable et d'"immigration choisie" par les autorités et
les entrepreneurs, laissera cet hiver des milliers de réfugié-e-s aux
pavés et aux harcèlements policiers. À nous et aux intéressé-e-s de
réquisitionner des immeubles, des moyens et des forces vives pour parer
aux politiques xénophobes et au maintien de l'exploitation
post-coloniale. Une manifestation inter-orga est prévue pour le 8
novembre. Diverses initiatives de pression et de solidarité s'y
engraineront sans nul doute. À suivre sur brassicanigra.org si vous
voulez rejoindre le mouvement.

Au nombre des solidarité d'hiver, le collectif Food not bombs a repris
ses distributions gratuites de repas végétaliens en plein air tous les
jeudi à 19h Place Darcy pour venir manger. Illes cherchent des
aides-cuistots pour les jeudi après-midi.

En novembre encore, les Tanneries soutiendront l'appel national à
bloquer le train de transport de déchets nucléaires du 22 au 24 novembre
à Valognes (voir programme et contact si intéressé-e-s). Quelques mois
après fukushima, et alors que la france s'engage fièrement à persister
dans la voie nucléaire, il est temps de mettre en oeuvre ce qui a marché
en allemagne : des actions directes massives pour enrayer la machine.
Dans le coin, des collectifs pour l'arrêt immédiat se forment, du coté
de châlon-sur-saône par exemple. Et si les énergies se rassemblent, il y
a fort à faire par ici entre le centre d'enfouissement de Bure, et les
armements nucléaires de pointe qui s'élaborent à Valduc. Une journée
d'infos, fêtes et projections est prévue aux Tanneries à ce sujet un peu
plus tard dans l'hiver. 

Rappel : dorénavant les assemblées d'activités mensuelles des Tanneries
se dérouleront le dernier mercredi du mois à 19h aux Tanneries ; pour
les réunions plus spécifiques à l'organisation de la programmation de la
salle de concert, elles se feront de nouveau au Local Libertaire, 61 rue
Jeannin, chaque premier mardi du mois.


				x x x


			  SAMEDI 5 NOVEMBRE
                         -------------------

21H	Concert organisé par Kiraden (5€)

		Kiraden (Sound System / Dijon)
		Roots meditation (Sound System / Paris)
		Mo'kalamity (Reggae Soul / Paris)
		Dawjah (Reggae / Clermont Ferrand)


			   MARDI 8 NOVEMBRE
			  ------------------

17H	Rassemblement de soutien...
	...aux centaines de demandeur-euse-s d'asile laissé-e-s à la rue
	à Dijon. Plus d'infos sur http://brassicanigra.org/.


			 MERCREDI 9 NOVEMBRE
			---------------------

18H 	Café-lecture 
	« Paysans dans la lutte des classes »,
	de Bernard Lambert, Éditions du Seuil, 1970. 
	« Histoire de la nouvelle gauche paysanne », 
	de Jean-philippe Martin, Éditions La découverte, 2005.

	En 71 paraît un livre brûlot "paysans dans la lutte des
	classes", diffusé en quelques mois à 100 000 exemplaires. C'est
	le fruit d'années d'ébullitions, dans le grand ouest notamment,
	qui ont mis à mal les conservatismes paysans et la soumission
	historique de leurs organisations syndicales aux intérêts de
	l'establishment : éducation populaire à travers les Jeunesses
	Agricoles Catholiques et rencontre avec les théories marxistes,
	distribution de légumes aux portes des usines, actions directes
	et occupations de terres, antagonismes face à
	l'industrialisation et aux cumulards... L'auteur, bernard
	lambert, bouillonant militant syndical, fait un état des lieux
	et pose des lignes de conflit qui vont notamment inspirer la
	constitution du mouvement "paysan-travailleur". A l'aide de
	"l'histoire de la nouvelle gauche paysanne", on essaiera de
	faire ressurgir ce soir la mémoire à peu près occultée, Larzac
	excepté, de celles et ceux qui se sont pensé-e-s comme
	travailleur-euse-s de la terre et révolutionaires.

20H 	Cantine

21H 	Ciné 
	« Psaume rouge »,
	de Miklós Jancsó, 87min, 1972.

	Fin XIXe siècle, une puissante révolte agricole éclate : main
	dans la main, les paysans sont prêts à tout pour obtenir
	satisfaction des seigneurs. Fausses promesses et menaces
	s’ensuivent alors dans une mécanique qui voit défiler toutes les
	formes du pouvoir : armée, clergé et seigneurs s’efforcent en
	vain de faire céder la solidarité des paysans. Dans une ambiance
	explosive, la révolte semble virer en célébration : les danses
	commencent et de nouveaux chants naissent, les psaumes rouges…
	"Pour Jancso, l'histoire des premières révoltes organisées
	d'ouvriers et de paysans en Hongrie, est l'objet d'une
	méditation rigoureuse sur le mécanisme de l'oppression et de la
	répression, et de la résistance à l'une et à l'autre - et, comme
	toujours chez Jancso, ce mécanisme et ses mouvements, flux,
	reflux, remous, sont calligraphiés sur l'écran sans aucune
	crainte de l'abstraction symboliste parce que la danse, en quoi
	s'épure le mouvement, le chant, en quoi se sublimise le cri, le
	langage des couleurs gardent la chaleur de la vie."


			  JEUDI 10 NOVEMBRE 
		         -------------------

21H	Concert de Heavy Moustaches (5€)
	"La belle soirée", avec :

		La race (No wave / Amiens)
		Dr looney and the peep show (Duo basse batterie / Amiens)
		Les suces pendus (Psychédélique punk noise / Amiens)
		Scrist (Noise rock instru / Châlon)


 		         VENDREDI 11 NOVEMBRE
		        ----------------------

Appel du SCALP de Dijon : "Nous avons choisi cette date chargée
d’histoire afin de manifester notre solidarité avec les militants
antifascistes russes et les camarades libertaires des autres villes de
France victimes des exactions de l’extrême-droite ! Nous ne voulons pas
attendre que l’extrême-droite s’incruste à Dijon pour lui faire
comprendre qu’ici, elle n’est pas la bienvenue ! Si les méthodes des
groupuscules fascistes sont la manipulation et la violence, nous nous
exprimons par l’offensive contre-culturelle et la pratique de
l’alternative ! Alors venez avec nous partager un moment convivial pour
cette journée de solidarité antifasciste !"

14H 	Rassemblement Place Darcy & distribution de repas gratuit avec
	Food Not Bombs Dijon en hommage à Timur Kacharava (militant
	russe assassiné par des néo-nazis)

15H 	Manifestation antifasciste dans les rues de Dijon

17H 	Projection à l’Espace autogéré des tanneries du documentaire sur
	les antifascistes russes « Antifascist Attitude »

20H 	Concert à l’Espace autogéré des tanneries en soutien aux
	camarades antifascistes inculpé(e)s. Avec :

		Die Schwarzen Schafe (anarchopunk allemand de Düsseldorf)
		Dijon Beach Rockers (sound system ska, soul, reggae, rock)
		Bulgarian Yogurt (punk HxC & rock’n’roll de Paris) 


			  SAMEDI 12 NOVEMBRE
                         --------------------

21H	Concert organisé par Maloka (5€)

		Radical Dance Faction (Dub Punk / UK)
		Cop On Fire (Dub Punk / Belgique)
		La Fraction (Punk Rock / Paris)


			 MERCREDI 16 NOVEMBRE
			----------------------

19H	Ciné-mix par Yodi 
	« L’Homme à la Caméra »,
	de Dziga Vertov, 1929.

	Fortement marqué par l’esthétique de l’époque soviétique, «
	L’Homme à la caméra » est tout à la fois un film expérimental et
	documentaire qui part d’une exploration des mécanismes de la
	production cinématographique pour en arriver au déroulement
	d’une journée des habitant-e-s d’une ville russe, de l’aube au
	coucher du soleil, effleurant ainsi toutes les facettes du
	travail, des loisirs, de la ville. Le film sera accompagné par
	une bande-son mixée en direct par Yodi (Citron Vert, Besançon,
	http://djyodi.fr/).

20H30 	Apéro 
	Soupe chaude et tapas froides

21H 	Concert
	Marylin rambo (http://marylin-rambo.over-blog.com/)
	
	Marylin Rambo est un duo qui vit dans un collectif rural
	autogéré et s’échappe régulièrement des travaux paysans pour
	courir le monde dans des vieux camions avec des nappes de noise
	et de rock acérées, envoutantes et dansantes. 


			SAMEDI 19 NOVEMBRE
		       --------------------

21H-5H	Concert organisé par Gravity (5€)
	« bass music all night », avec :

		DUB KNIGHTS, U-STONE, DRUMKA, SKANKY YARD, 
		DEPHAS8, FULL DUB, GUPPY


		       MERCREDI 23 NOVEMBRE
		      ----------------------

Tous à Valognes (voir http://valognesstopcastor.noblogs.org/) !

Les Tanneries ferment pour l'occaze et soutiennent la lutte pour l'arrêt
immédiat du nucléaire et l'initiative de bloquage du train de déchets
Castor à Valognes. Guettez les co-voiturages et autres initiatives de
transports en commun pour se rendre à la manifestation. Pour plus
d'infos : tanneries at squat.net

Suite à la manifestation nationale du 15 octobre 2011 ayant réuni 25.000
personnes en France dont 15.000 à Rennes, en écho avec les luttes
allemandes contre le stockage des déchets nucléaires à Gorleben
(Wendland)réunissant chaque année 50.000 personnes depuis des décennies,
un rassemblement populaire s’organise après la catastrophe de Fukushima
pour bloquer le train de déchets hautement radioactifs CASTOR à Valognes
(Nord Cotentin) le 24 novembre 2011. Un camp se tiendra du 22 au 24
novembre 2011, organisé autour d’assemblées débats, de projections, de
discussions, de repas et de préparations matérielles. Des réunions
publiques auront lieu dans toute la France début novembre. Cet appel est
porté par le collectif Valognes Stop Castor, collectif national ayant la
volonté de relancer effectivement et dans la durée la lutte contre le
nucléaire. Le camp de Valognes sera une tentative réaliste de bloquer
effectivement l’industrie nucléaire française. 


			VENDREDI 25 NOVEMBRE
		       ----------------------

22H	Weekend Citron Vert
	Soirée « dub to drum », avec :

		Up Down Sound (Selecta Roots Dub)
		Interface (Live Electro Dub)
		Ego (Live Steppa Dubstep)
		Tiburk (Live Electro Dub Jungle)
		Panda Dub (Live Dub Steppa)
		Mayd Hubb (Live Dub Steppa)
		Tetra Hydro K (Live Dub Steppa to Drum)
		Lin-C (Mix Drum & Bass)
	
	
			 SAMEDI 26 NOVEMBRE
		        --------------------

22H 	Weekend Citron Vert
	Soirée « hardcore breakcore », avec :

		Shitmat (Live Hardcore Breakcore)
		The Mastery (Frenchcore)
		2methylbulbe1ol (Dubstep)
		Jerkkk (Live Hardcore Breakcore)
		20.100 (Mix Dubstep to Hardjungle)
		DuDu NzF (Neravif 6tm - Langres)
		Dako (M.A.D - Mix Hardcore )


			MERCREDI 30 NOVEMBRE
		       ----------------------

17H	Revue de presse 
	Z numéro 5 : enquêtes sur le "travail social"

	"Dans un monde où l’efficacité est le but ultime, et l’abondance
	le mythe régulateur, il y a une place assignée pour s’occuper de
	l’humanité que l’économie a rendue superflue : c’est le travail
	social. Z a voulu comprendre ce qui animait ces bénévoles ou ces
	professionnels dans leurs bricolages quotidiens – luttant pour
	éviter que leur pratique ne devienne, selon la tendance
	actuelle, une industrie de gestion de la misère humaine. Face
	aux assauts continus des fanatiques de la croissance, des
	travailleurs sociaux ou des « indignés » se mobilisent pour
	éviter que ce qui fait société ne cède sous les coups du
	« chacun-pour-soi, et sauve qui peut ». Mais au cours de nos
	enquêtes, un paradoxe nous a vite sauté aux yeux. Pourquoi
	persister à vouloir réinsérer les « exclus » à l’intérieur d'une
	société qui génère mécaniquement de l’exclusion ? Pourquoi
	dépense-t-on autant d’énergie pour aménager le capitalisme, et
	si peu pour transformer la structure même de notre organisation
	sociale, vers plus de dignité et d’autonomie ?"

19H 	Assemblée d'activité Tanneries 

	Les assemblées ouvertes permettent de s'organiser ensemble pour
	les activités du lieu - potager, infokiosque, zone de gratuité,
	sérigraphie, bibliothèque, propositions de rencontres, réunions
	et ateliers - mais aussi de penser sa défense. C'est aussi un
	espace à partir duquel se structure notre participation à
	diverses luttes politiques locales et globales.  

21H 	Bouffe

22H 	Ciné 
	« Charles mort ou vif »
	de Alain Tanner, 1970.

	Charles mort ou vif, premier long métrage de Tanner ; est
	l’histoire d’un homme qui étouffe sous le poids du rôle que lui
	confère son statut social et qui rompt soudain avec toutes ses
	attaches. Il dirige une horlogerie qu’il a héritée de son père
	et de son grand-père et qu’il s’apprête à transmettre à son
	fils, jeune requin affairiste. Lors d’une interview à la
	télévision, il craque et disparaît ; bien décidé à suivre
	désormais des chemins de traverse. Charles abandonne donc sa
	famille (il ne se sent proche que de sa fille, étudiante
	activiste au sein d’un groupe baptisé « légitime défense ») et
	s’installe à l’hôtel. C’est alors qu’il croise un couple bohême
	qui l’invite à venir s’installer chez lui. Commence alors pour
	Charles un véritable retour à la vie. Un film tourné peu de
	temps après mai 68, en mode "nouvelle vague" et gros grain et un
	appel vibrant à tout-e-s ceux/celles qui aujourd'hui encore sont
	tenté-e-s de déserter et de jeter les clés.


                                x x x


Tous les mercredis à partir de 15h, l'espace autogéré ouvre sa
bibliothèque, son infokiosque, sa zone de gratuité… et vous convie, à
18h, à des lectures, présentations et débats autour des ouvrages
ci-mentionnés.

Ensuite, c'est apéro et auberge espagnole (chacun·e amène de quoi boire
et manger - sans viande, svp), puis à partir de 21h, c'est ciné !

…sans oublier, chaque dernier mercredi vers 19h, la « réu activités » de
l'espace autogéré, moment de choix pour qui souhaite s'impliquer dans
les projets existants ou amener de nouvelles idées !



More information about the Tanneries-annonces mailing list