[squats-fr-diffusion] Espace autogéré des Tanneries - programme mai 2012 - punk fest et mauvaises intentions !

tanneries at squat.net tanneries at squat.net
Sam 5 Mai 22:16:00 CEST 2012


        ESPACE AUTOGERE DES TANNERIES

                ---------

      INFOS ET PROGRAMME D'ACTIVITES - AVRIL 2012

                ---------

vous pouvez aussi le retrouver en version mise en page là :
http://tanneries.squat.net/

EDITO 

### Punk fest et soutien aux mauvaises intentions !

En ce mois de mai, se tient ici le désormais traditionnel festival
Maloka : 3 jours de concerts mais aussi de discussions, cantines
végétalienne, tables de presses et distributions indépendantes. C'est
aussi un haut lieu de retrouvailles et d'échange pour une partie de la
scène punk engagée de France et d'ailleurs, ce qui n'empêche pas — loin
de là — d'en venir "à la découverte", et de s'immerger dans ce monde là.
L'occasion, aussi, de redonner quelques éléments sur le collectif
Maloka, issu de la scène anarchopunk des années 80 — période où bien
au-delà de la musique, le punk était devenu un large mouvement de
jeunesse, de contestation sociale et de vie "hors norme". De 1989 à
aujourd'hui, Maloka s'est attaché à perpétuer une éthique « Do It
Yourself » anticapitaliste ; avec, en vrac : 'autoproduction de musique
sans profit et sa distribution par le biais d'un label et d'un
catalogue, l'organisation de concerts dans des lieux parfois squattés ou
le maintien d'espaces libertaires, l'édition de fanzines, la
participation à des réseaux de soutien et de soirées de solidarité, que
ce soit, par exemple, pour des antifascistes menacé·e·s, des
prisonnier·e·s politiques, des faucheurs ou une école autogérée… Depuis
l'ouverture des Tanneries, Maloka œuvre à la coordination de la salle de
concerts et à une éthique "contre-culturelle" en porte à faux avec le
star system, le divertissement sans lendemain et l'aseptisation des
lieux de fête. Et, punk ou pas, cet état d'esprit là n'est pas près de
mourir !
 
En ce mois de mai aussi, et dans la foulée des célébrations
présidentielles, quel qu'en soit le résultat, ce que l'on peut espérer
de mieux est que les mouvements sociaux retrouvent le goût de la rue…
Dans cette perspective, il est d'autant plus primordial de soutenir ceux
que l'État a cherché à encager pour distiller la peur, suite aux remous
des années passées. C'est le cas de Javier, Damien, Ines, Ivan, Franck
ou Bruno qui passeront en procès à partir du 14 mai, à Paris, dans le
cadre d'une "procédure anti-terroriste", un peu plus ancienne et
largement moins médiatisée que l'affaire de Tarnac. Partant d'affinités,
de liens politiques et de quelques faits éparpillés (des fumigènes pour
aller à une manif contre un centre de rétention, des présomptions de
tentative de sabotage sur boîtiers SNCF lors du mouvement anti-CPE ou
d'une voiture de flic lors de l'élection de Sarko) les juges veulent,
aujourd'hui encore, agiter le spectre d'une organisation terroriste
"anarcho-autonome". Ce qui se joue là en réalité, c'est la volonté
d'isoler et de condamner des pratiques et des rebellions largement
partagées, et les quelques soulèvements d'ampleurs qui ont marqué l'ère
Sarkozy. Les possibilités de mise au pas ou de résistances collectives
futures découleront fortement des solidarités déployées aujourd'hui
autour de ces "procès test" (voir
http://infokiosques.net/mauvaises_intentions/).
 
Pour finir, saluons la sortie de deux journaux locaux amis, dispos —
entre autres — dans l'infokiosque des Tanneries. « La Mistoufle », tout
d'abord, journal anarchiste dijonnais dont la longévité n'a rien à
envier à celle de Maloka ; « Blabla » ensuite, dont ce 14ème numéro sera
disséqué lors d'une revue de presse.

À la prochaine,


Mardi 1er Mai
-------------

	19h Au Local Libertaire, 61 rue Jeannin

Réu Progra


Mercredi 2 Mai
--------------

	18h - Revue de presse Blabla #14

Et oui, ça y est, le numéro 14 de Blabla est enfin de la partie, et
comme la coutume le veut désormais, la Team Blabla fête sa sortie à
l'occasion d'un apéro avec ses lecteurs et lectrices, occasion offerte
également de venir apporter propositions, critiques et félicitations à
l'équipe !

Au sommaire de ce numéro : blocage de train nucléaire, nouvelles des
tanneries, usine dijonnaise occupée, aseptisation des fêtes, vaudeville
culturel et marketing territorial, concertation publique et résistance
potagère, brèves et solidarités... Blabla est disponible aux Tanneries
et dans les bons bars et repaires en ville.

	21h - Les contis gonflés à bloc - de Philippe Clatot - les filmeurs -
	145' - 2012

Le réalisateur a partagé l'ensemble de la lutte des contis. A l'heure
où, à Dijon, les metallos d'Erhel Hydris occupent, de manière encore
bien trop isolée, leur usine depuis plus de 160 jours, voici un film qui
pose des perspectives :

"La presse a largement fait écho du conflit : en 2009 – et aujourd’hui
encore – il a quelque chose de d’original, de neuf. Peut-être parce que
les trahisons ont été trop nombreuses, trop grosses, trop insupportables
(les patrons, l’Etat, la justice…). Peut-être parce que les
organisations syndicales ont été dépassées. Peut-être parce que les
travailleurs en colère ont eu le courage de la transgression. Peut-être
parce que cette lutte s’est terminée par une victoire. L’étincelle n’a
pas mis le feu aux poudre, mais elle fait vivre l’espoir.

Le geste de Philippe Clatot est le reflet exact et parallèle de ce
mouvement. Il est spontané, trouve son énergie dans la révolte, dans la
solidarité et le courage dont parfois, l’humanité se révèle capable. Et
le résultat est là. Rage, fatigue, joie… Toutes les émotions de la
lutte, le spectateur les vit avec les Conti. Pendant 130 minutes. C’est
le temps long de l’action, des rebondissements et des évolutions propres
à toute lutte sociale importante. Mais c’est aussi le temps de la
réflexion : la Révolution est-elle possible ? Est-ce comme cela que ça
commence ? Est-il possible de fonder une autre communauté ?"


Jeudi 3 mai
-----------

	21h - concert heavy tanneries et moustaches autogérées - 4 euros

Clara clara (math-pop/synth-rock lyon qui déchire tout - lyon-dijon
connexion)
Electric electric (dance-noise hypnotico-épileptique - strasbourg)
Zerö (post-noise-rock débridé - lyon)
+ des risques de boum...


Samedi 5 mai
------------

	23h Makabre Factory 5€

Fairy Tales 
Hardcore - Hardcore OldSchool
Soirée avec Expo et stands à partir de 17h. 
Prestation DJ à partir de 23h jusqu’à…


Mercredi 9 mai
--------------

	18h Can't Stop Won't Stop - Jeff Chang - 2006

Deuxième volet de la Saga Hip-hop initiée il y a quelques semaines.
Après s'être attelé-e-s à décrire la création du mouvement, nous
entrerons délicatement dans l'atmosphère lourde et tiraillée des années
90, entre résignation à l'Est et tirs à balles réelles à l'Ouest.
Lecture en musique, amenez vos sons préférés pour nous les faire
partager !

	21h Boyz n the Hood - John Singleton - 112 min - 1991

Film mythique où trois jeunes adolescents grandissent dans les rues de
Los Angeles, dans un contexte social difficile, entre drogue, pauvreté,
études et bastons. Un classique à voir et revoir ensemble !


Samedi 12 mai
-------------

	12h - Food Not Bombs Dijon
	Place du Bareuzai

Food Not Bombs Dijon, ce sont des individus qui se réunissent
régulièrement pour créer des moments de convivialité dans la rue en
organisant des repas gratuits et végétaliens. Nous voulons nous
réapproprier l’espace public, permettre des rencontres entre les gens,
discuter et créer des liens, jouer et s’informer, partager… Le repas est
fait à partir de nourriture destinée à être jetée car nous nous opposons
à ce système capitaliste qui surproduit et gaspille alors que des gens
ont faim. Tou·te·s celles & ceux qui le désirent sont invité·e·s à
participer une fois par mois à la collecte, à la cuisine, au repas…
(contact : FoodNotBombs at brassicanigra.org).

	22H - Coma - 5€

Quatre mois après, Coma Allianss contre-attaque et vous présente une
nouvelle soirée résolument TECHNO...

En ordre de marche :

__ MIK IZIF __
( Physical Records - Junky Robot - BPM)

Écumant la galaxie de clubs en festivals, MIK IZIF accoste aux Tanneries
pour vous mettre en hyper-espace. Avec sa config en Double Laptop
Ionique + EFX Laser, son arsenal préféré pour enflammer les dancefloors,
ce vétéran de la scène rave vous réserve un set DARK TECHNO bien lourd
et mental dont lui seul à le secret.



Mercredi 16 Mai
---------------


	Livre : "Guerre à l'État" - Luttes autonomes et expériences alternatives
	au Pays basque (1980-1992), de Jtxo Estebaranz

1975 marque la fin des quarante années de dictature franquiste. S'en
suit l'établissement du gouvernement socialiste et l'entrée de l'Espagne
dans la Communauté européenne : période de "transition démocratique". La
péninsule ibérique et le Pays Basque vont être le terrain d'une intense
agitation sociale et politique. Dans les usines, les ouvriers en lutte
contre leur condition d'exploitation s'organisent dans des assemblées
autonomes. Dans la rue, par des occupations de maisons, à travers les
radios pirates, l'action directe, ou la musique, étudiants, féministes,
antimilitaristes, antinucléaires se retrouvent dans la rupture avec les
organisations politiques traditionnelles. Comment se lient ces
différentes réalités sociales au sein de ce mouvement "autonome" ? 

	film : Autonomía obrera, Luttes autonomes ouvrières en Espagne durant la
	dictature et la transition démocratique. - Chema Falconetti Peña, Orsini
	Zegra - 2008 - Espagne - 1h15

Un documentaire consacré aux luttes ouvrières menées en marge des
syndicats et des partis politiques dans l'Espagne des années 70, sur des
bases assembléistes. Le film  interroge entre autre la mise à mal de la
classe ouvrière en tant que "sujet  révolutionnaire/agent historique"
dans l'ère post-fordiste.


Jeudi 17 mai
------------

	14h Atelier d'autodéfense autogéré # 2 -Non mixte-

Un second atelier d'autodéfense autogéré aura lieu le jeudi 17 mai, aux
Tanneries cette fois encore mais dans une autre salle (plus grande… et
non chauffable) ou dans le jardin d'en face si le temps le permet.
L'atelier commencera à 14h30, on se donne donc rendez-vous à 14h pour
installer la salle si besoin et démarrer ponctuellement.
Et il se terminera à 18h30, sachant que pour celles qui peuvent c'est
chouette de prévoir de rester un peu après pour qu'on puisse ranger
toutes
ensemble.

Après quelques jeux et échauffements on vous proposera de revenir sur
les armes vues la dernière fois, d'en approfondir la pratique et d'en
apprendre deux nouvelles. Puis après une pause et un gouter partagé, de
prendre des temps d'échange, d'abord sur ce qui fait (ou ferait) qu'on a
confiance en soi, puis sur nos techniques et expériences quotidiennes en
matière d'autodéfense verbale. On terminera par un temps de réflexion et
de pratique autour de l'importance de la respiration, et un moment
d'automassages/étirements.

Si vous avez un ou des tapis de sol à amener c'est super, et aussi des
sacs de couchage : on avait pas assez de punching-ball la dernière fois
! Des grignioti et boissons sont les bienvenus !

Mercredi 23 Mai
---------------

	18h  "Dificeis ganhos faceis : Drogas et juventude pobre no Rio de Janeiro",
	de Vera Malaguti Batista, 2003.

Le livre analyse le système de justice pénal brésilien relatif au trafic
de drogues. L'auteur montre comment les politiques derrière le système
juridique, avec leurs dispositifs vagues, finissent par légitimer la
"non garantie" des libertés individuelles. Ce modèle produit la
"banalisation de la mort". Les morts des "guerres du trafic de drogues"
dans la ville de Rio de Janeiro sont : jeunes, noirs/indigènes et
pauvres. L'auteur dévoile comment le système
judiciaire, les politiques nationales et le marché international
participent à ce fait.

	21h  Troupe d'élite 2 : L'ennemi intérieur

Film brésilien de José Padilha, 2010.

Après le succès de "Troupe d'élite", on revient à la discussion sur la
violence et les guerres du narcotrafic au Brésil. "Troupe d'élite,
l'ennemi intérieur", pose moins son regard sur le quotidien des
policiers du BOPE, la troupe d'élite de la police de Rio de Janeiro,
mais plus sur de questions politiques à l'intérieur de l’État brésilien
qui ont permis à la police de Rio de Janeiro de devenir une de plus
violentes dans le monde. À coups d'opérations ciblées dans les
redoutables favelas qui ceinturent Rio de Janeiro, le capitaine
Nascimento met à genou les trafiquants. Mais le flic nouvellement
affecté à la tête d'une force spéciale luttant contre le crime organisé
ne semble pas réaliser que, ce faisant, il ouvre le chemin aux policiers
corrompus, qui prennent le relais des criminels aux arrêts. Devenu
gêneur, le flic redouble d'ardeur. Mais ses ennemis, bien décidés à se
débarrasser de lui, font déraper un plan qu'il a mit au point.
Nascimento encaisse les remontrances publiques du législateur Fraga, un
gauchiste farouchement opposé à ses méthodes violentes. Le fait que
Fraga soit marié à l'ex-conjointe de Nascimento ajoute à la tension,
surtout quand le fils du policier remet en question les valeurs de son
père.



Vendredi 25, Samedi 26, et Dimanche 27 Mai
------------------------------------------

	FESTIVAL MALOKA 

Vendredi 25 mai 19h00 7 euros

Héyoka (punk rock Dijonnais politisé qui sort un nouvel album !)
Oi Polloi (anarcho punk écossais devenu légendaire et qui déboule avec
un nouvel album aussi!)
Usual Suspects (reggae punk et ska politisé Belge)
Cop On Fire (dub et punk Belge)
Human Compost (crust métallisant et punk de Besançon)
Fertil Miseria (anarcho punk Colombien)
Kami Ada (punk rapide et rageur venu de Berlin)

Samedi 26 mai, à partir de 15h00

Discussion/débat avec Mimmo Pucciarelli (éditions Ateliers de Création
Libertaire) autour des pratiques, alternatives, perspectives…
A partir de 19h00, concert, 7 euros
Klasse Kriminale (street punk Italien classique et incontournable)
Nabat (street punk Italien des années 80 )
Moral Dilemma  (punk anglais avec une chanteuse qui déchire!)
Atentat Sonore (les vieux briscards de la scéne punk Française)
Inner Terrestrials (dub, punk, ska de Londres avec enfin un nouvel
album!)
Magic lord and mighty drakkars (ska traditionnel de Rennes)
Collectif Mary Read (hip hop conscient de ST Etienne)
Psycho Squatt (punk rock anar local )

Dimanche 27 mai , à partir de 15h00

Discussion autour de l'avenir des Tanneries + concert dans le couloir
avec:
Le Prince Ringard (chansons révoltées) et Les Fées Minées (duo de filles
en colére!)
A partir de 19h00,7 euros
The Offenders (ska two tone Allemand)
Angry Cats (rock and roll Parisien)
Les Ténias (punk rock local)
Ruins (crust punk Alllemand)
20 Minutes de Chaos (héros locaux du crust punk avec enfin un vrai album
!)
Radical Dance Faction (dub punk Anglais qui claque)

Tables de presse, disques, sérigraphie, cantines vegan, camping gratos,
biéres artisanales, démo de roller derby ...
Pass 3 jours à 15 euros
Laissez vos chiens et vos reloux chez vous! 


Mercredi 30 Mai
---------------

	18h30 Assemblée d'activités mensuelle des Tanneries.

	21h Ciné Queer

	Victor/Victoria, Film de Blake Edwards ,1982


Dans les années 1930 à Paris, Victoria Grant, une chanteuse classique,
ne trouve plus aucun contrat pour subsister. Alors qu'elle touche le
fond, elle rencontre un artiste de cabaret homosexuel quinquagénaire,
Carroll Todd dit « Toddy », qui imagine de la faire passer pour un homme
spécialisé dans les spectacles de travesti. Elle accepte de passer pour
un homme qui prétend passer pour une femme. 
Victor/Victoria véhicule le principe d’incertitude pour mieux briser les
stéréotypes et interroger notre propre perception des genres. Le film a
été tourné au début des années 1980 et traite, étonnamment, avec
simplicité, légèreté et modernité ces questions liées au genre et plus
généralement de l’homosexualité. Se déroulant dans l’univers du cabaret
et des travestis, il aurait pourtant été facile de s’asseoir sur un
humour caricatural et de jouer uniquement sur les clichés comme l’ont
fait d'autre cinéastes. 



----- End forwarded message -----


More information about the squats-fr-diffusion mailing list