[squats-fr-diffusion] Grenoble : Appel à soutien de l'Attrap'Krizzz

ernest cekoidsa at no-log.org
Jeu 15 Jan 15:28:06 CET 2009


Nous, habitantes d’une maison occupée depuis la mi-octobre au 8 bd de
l’Esplanade à Grenoble, sommes actuellement expulsables sans aucun délais
légal, ni respect de la trêve hivernale. Le jugement avait été rendu le 24
décembre dernier, et le commandement de quitter les lieux nous a été remis
par huissier le 6 janvier.

Cette maison a été acquise il y a plusieurs mois par l’EPFL (Etablissement
Public Foncier Local), en vue d’être démolie, dans le plan de
réaménagement de la zone de l’esplanade. Ce plan n’est absolument pas
précis (si ce n’est que le tram E devrait y passer, mais pas avant 2012,
ainsi qu’un vague projet d’antenne média pour la promotion des JO 2018),
et le projet se résume donc pour l’instant à en faire un terrain vague
pour plusieurs années. D’autre part, depuis notre entrée dans les lieux,
le propriétaire prétexte l’urgence absolue de la démolition, mais
aujourd’hui encore, il n’a pas pris la peine de faire afficher sur le
bâtiment les panneaux de permis de démolir qui doivent y apparaître,
légalement, au moins deux mois avant le début de la mise en œuvre de cette
démolition.

Nous sommes 8 habitantes permanentes et plus nombreus-e-s encore à
graviter autour de cette maison qui nous a accueilli-e-s, dans ce contexte
de hausse des loyers et de difficulté à se loger, même en plein hiver.
Pour nous, si une maison est abandonnée et que, à côté de cela, des
personnes ont besoin d'un logement, c'est de l'ordre du bon sens que ces
personnes utilisent ces maisons vides. Nous ne voulons pas que la
propriété privée prime sur le droit au logement ! Ainsi, nous soutenons et
revendiquons comme légitime le fait de réquisitionner des logements vides
et de lancer des mouvements de grève des loyers.

Ce que nous observons quotidiennement c'est que l'urbanité devient l'une
des armes majeures de ce monde lisse et policé. Les différents
aménagements urbains en sont un témoignage réel. En effet, on détruit des
vieux quartiers, on gentrifie, on rénove... On construit des
super-structures qui accueilleront des projets dénvergures comme les JO,
qui sont de grands projets spectaculaires marchands, et cela en détruisant
des logements. La politique urbanistique est aussi de continuer à bien
séparer les appartements hight tech' des bourgeois et les barres
d'immeubles. Tout cela avec un contrôle intransigeant et permanant de
chacune des sphères de nos vies, de manière à pouvoir réprimmer n'importe
quel pas de côté qui ne répondrait pas au comportement attendu, prévu,
rentable, acceptable... choisissant à notre place ce que nous devons faire
ou pas, ce qui est légitime ou non...
Des dizaines de squats sont expulsés tous les ans, quelque soit la période
de l'année, en laissant la plupart du temps derrière eux un terrain vague
ou une maison murée.

Nous vous appelons tous et toutes, personnes et associations solidaires, à
signifier votre soutien, à demander le respect de la trêve hivernale et
notre maintient dans les lieux, à demander à l’EPFL de se rétracter, à la
préfecture de ne pas accorder la recours aux forces de l’ordre, à la
mairie de Grenoble et à la Métro d’intervenir en notre faveur, etc.

Voici les numéros qu'il est possible d'appeler :
Préfecture 04 76 60 34 00
EPFL 06 20 10 02 23 (Philippe Fages, directeur de l’EPFL)
METRO 04 76 59 59 59 (Didier Migaud, président de la métro, est aussi
président de l’EPFL)
Mairie de Grenoble 04 76 76 38 43 (cabinet du maire)

NON A TOUTES LES EXPULSIONS !
Merci de votre soutien
Les habitantes du 8 bd de l’esplanade


Plus d'informations sur la liste de diffusion squats-fr-diffusion