[squats-fr-diffusion] Montreuil (93): Quatre arrestations lors d'une manif de solidarité suite à l'expulsion du squat du Chatô

Zanzara athée zanzara at squat.net
Jeu 7 Juin 01:34:27 CEST 2007


Info concernant un squat expulsé en banlieue de Paris, lue sur
Indymedia-Nantes:
https://nantes.indymedia.org/article/12488

Au petit matin du 6 juin 2007, des troupes d'élite du RAID et quelques
flics "normaux" ont expulsé le squat du Chatô, situé au 35 avenue Pasteur,
à Montreuil:
http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=82406

Les occupant-e-s du squat ayant été embarqué-e-s jusqu'au commissariat
central de Montreuil (ainsi qu'un jeune de 15 ans, arrêté dans une rue du
quartier pour des dégradations sur un véhicule de police), une mini-manif
a été improvisée jusqu'au comico, avec un rassemblement (lors duquel de
nombreux tracts ont été distribués aux passant-e-s) qui a duré toute la
matinée, jusque vers midi, heure à laquelle tou-te-s les squatteur-euse-s
ainsi que le jeune de 15 ans (avec pour lui une future convocation au
tribunal pour enfants) étaient libéré-e-s.

Une manif de solidarité était prévue place de la mairie, à Montreuil, pour
le soir-même à 19h. Cette manif a rassemblé jusqu'à une centaine de
personnes (dont pas mal de voisin-e-s venu-e-s soutenir), aux cris
habituels de "non aux expulsions", avec variantes du genre "non aux
expulsions, grève des loyers, insurrection" ou des slogans plus orientés
sur le maire local, plus que complice dans cette histoire d'expulsion
(certains slogans l'assimilaient à la fois à Staline et à Tibéri).

La manif a duré plusieurs heures, s'arrêtant ici et là pour parler aux
habitant-e-s de la ville. De passage sur l'avenue Pasteur, les
manifestant-e-s se sont mis-es à courir en criant vers le Chatô,
provoquant une peur panique chez les 3 à 5 vigiles de garde (avec leurs
chiens), les obligeant à se réfugier en vitesse dans les lieux, refermant
in extremis la très neuve et belle porte anti-squat. Un peu de raffût,
quelques poubelles renversées, et la manif repartait.

Plus loin, plus tard, alors que la manif continuait, avec moins de monde
mais toujours sans incidents notoires, des manifestant-e-s sont passé-e-s
devant la maison montreuilloise de monsieur Brard, maire de la ville: cela
a donné lieu a de petites échauffourrées, avec quelques jets de pétards et
de fumigènes... Des manifestant-e-s annonçant avec une certaine ironie
leur intention de renvoyer la balle au maire, en l'expulsant.

La manifestation a continué quelques temps et un fourgon de flics en
uniformes de combat a doublé le cortège (d'autres flics arrivaient alors
derrière le cortège), menaçant les manifestant-e-s de violences s'illes ne
s'arrêtaient pas, puis mettant sans tarder ces menaces à exécution: un
jeune mineur a été violenté par les flics, puis sa mère, puis diverses
personnes qui tentaient de réagir et de faire en sorte que le jeune soit
relâché, le tout se terminant en brutalités policières totalement dans
l'air du temps, "réussissant" quatre arrestations complètement au hasard
des personnes se trouvant là...

Ces quatre personnes se trouvent en ce moment même au commissariat de
Montreuil et des poursuites juidiciaires sont à craindre.

Solidarité bienvenue, ici et ailleurs.

Comme nous l'entendons souvent dans les rues de cette putride France:
"c'est la merde". Mais ne nous laissons pas faire !


-- 
L'actualité francophone des squats à travers le monde, c'est sur
http://squat.net/fr/news/index.html



Plus d'informations sur la liste de diffusion squats-fr-diffusion