[squats-fr-diffusion] [Fwd: expulsion de la casa nostra à barcelone aujourd'hui]

abracad at boum.org abracad at boum.org
Mer 16 Mar 02:33:31 CET 2005



expulsion de la Casa Nostra, Barcelone, 15/03/05 vision partiale et 
partagée (par abracad at boum et fistyboy)


   La Casa Nostra a été ouverte en janvier 2004 dans le quartier 
Eixample, près d'Arc de Triomf. Une vingtaine de personnes vivaient là 
et après un mois de rénovation, un bar, salle de concerts, fêtes de 
soutien, journées anticarcérales s'y sont organisées durant un an.
   La maison est propriété de la plus grosse agence immobilière de 
Barcelone, Nunez y Navarro. Cette agence s'est déjà fait remarquer lors 
de l'expulsion magouillée de l'Economato (quartier du centre décembre 
2003), un projet de rénovation du quartier de vallacarca, qui menace 
plus d'une dizaine de squats... et bien d'autres violences immobilières 
au travers de sociétés appartenant au holding Nunez y Navarro.

   Après avoir refusé plein de sous de la part de Nunez, la justice se 
mit en marche et fin juin elle rendait son verdict : a expulser. Et 
voilà après moults combats administratifs la Casa Nostra reçut un ordre 
d'expulsion pour le 15 février, où la police ne s'est pas présentée 
attendu par plus de 100 personnes.
   Madame justice réitéra son ordre d'expulsion prévenant cette fois 
qu'elle ne donnerait pas de dates... Et ce matin ils sont arrivés, 8 
fourgons anti-émeutes plus une voiture plus les flics en civils et les 
techniciens. Arrivés a 9h, ils ne réussirent a rentrer que vers 13h.

   Un beau spectacle depuis la rue où dès 9h30 des amiEs et autres se 
rassemblèrent, mais aussi des curieux-ses. Pasque pour celleux qui 
connaissent pas la Casa Nostra c'était LA maison des barricades. Un 
château fort genre version metal. Et donc le balais des coups de masses 
de la police commence, mais en vain.

   Après l'attaque frontale, ce fut, plus mesquine l'attaque sur les 
arrières où ils pénétrèrent sur la terrasse et de là au premier étage. 
Oui mais une barricade ENORME les attendait ds l'escalier, accompagnée 
de jets d'huile de videnge.

   Penauds les flics sortirent et ramenèrent un élévateur. Huit héros 
se préparèrent à s'élever dans les airs, boucliers et flashball pointés 
vers le ciel. Que nenni, la machine était cassée. Après trois tentatives 
frustrantes saluées par les hourra d'une foule en liesse devant 
l'impuissance des autorités, ils abandonnèrent. Force quolibets 
accompagnèrent cette première reculade.
   C'est alors qu'apparut un beau camion de pompiers rouge avec une 
grande échelle. Les solidaires demandèrent aux pompiers s'ils avaient un 
ordre du juge. Savaient pas les pompiers alors une vingtaine de 
personnes bloqua le camion pendant une demi-heure. Les pompiers lassés, 
demandèrent la permission de s'en aller. Seconde reculade de la police. 
Nouveaux quolibets.

   C'est alors qu'une grue avec nacelle fit son apparition provoquant 
forces commentaires de la part des spectateureuses tenues à distance par 
les cordons d'anti-emeutes. On pouvait voir environ 200 personnes, dont 
100 badauds curieux-ses apprécier les stratégies vouées à l'échec de la 
police. A plus de 15 m de haut ils ont essayé plusieurs fenetres mais 
c'est pas avec leur petit bélier qu'ils pourront rentrer. En bas les 
amiEs sont hilare devant la nullité des keufs (d'autant plus qu'on 
savait ce qui avait derriere ces fenetres). Apres plusieurs tentatives 
ils réussisent enfin à atteindre le toit (pour les connaiseureuses la 
scene ressemblait assez à cette fameuse vidéo d'expulsion de squat en 
hollande ou la nacelle tombe et les policiers avec). Mais la haut les 
attendent... de nouvelles barricades: "chef, chef on fait comment?". Ils 
décident de s'acharner à passer par en haut et apres une heure s'ouvre 
enfin un acces.

Pendant ce temps la le rassemblement de soutien est à la fois joyeux, 
moqueur et détérminé. Une journaliste à qui plusieurs personnes avaient 
demandé de ne pas filmer continue... ça s'énérve et elle se retrouve 
dépossédée de sa camera. Les flics chargent mais c'est trop tard la 
camera vole en éclat. Ils avaient vraiment rien prévu en fait, une 
énorme poubelle rempli de pierres et de batons occupe le coin de la rue. 
Le matos est rapidement récupéré ce qui décourage le police de pousser 
plus loin son avancée. Après ce petit coup de speed les choses se calment...

Et vers 14h (heure limite pour les expulsion ici) les occupantEs de la 
maison sortent un à un sous les hourras de la foule. Apres un bref 
controle d'identité tout le monde est relaché sauf un qui pour cause de 
probleme judiciaire est embarqué (on sait pas exactement les suites pour 
lui).

voila on espérant pas avoir trop fait dans le spectaculaire ce qui vu la 
situation est pas évident...




Plus d'informations sur la liste de diffusion squats-fr-diffusion